Vous êtes ici : Accueil > les araignées > araignées - les fiches par espèce

Vous trouverez ici les fiches concernant les espèces d’araignées visibles dans le sud-est de la France, de la Haute-Savoie au Var (rubrique appelée à être constamment modifiée) par noms latins rangés par ordre alphabétique :

Articles

  • le genre Gibbaranea - les araignées dromadaires - Janvier 2018

    Avec le genre Gibbaranea , on rentre dans le domaine des Épeires à bosses qui comprennent aussi des espèces du genre Araneus avec lesquelles il ne faut pas les confondre. Ce sont donc des épeires, araignées à toile géométrique orbiculaire de la famille des Aranéidés, qui ont un abdomen à tubercules huméraux marqués, tubercules plutôt orientés vers les côtés que vers le haut (différence avec Araneus angulatus). La ligne de crête joignant les sommets des tubercules sépare la pente antérieure de l’abdomen de (...)
  • Zilla diodia - Janvier 2018

    La Diodie tête-de-mort (Zilla diodia) est la seule espèce du genre Zilla en Europe, les trois autres espèces se trouvant en Asie. C’est une araignée à toile orbiculaire (Aranéidés), assez rarement rencontrée, même si elle est partout, installée dans les buissons et les branches basses des arbres (à moins de 2 m du sol). C’est une araignée de petite taille (4 mm pour la femelle adulte) mais à décor très caractéristique. La toile est également identifiable : presque verticale, grande par rapport à la taille (...)
  • Cyrtophora citricola - Janvier 2017

    Cyrtophora citricola, l’Épeire de l’Opuntia (on devrait plutôt l’appeler l’Épeire du Citronnier), est strictement méditerranéenne. On la trouve couramment en Afrique du Nord, en Turquie, en Grèce, en Sardaigne, en Corse, en Espagne et au Portugal… Elle a atteint récemment les côtes françaises du Var et des Alpes maritimes. photo Claudie Desjacquot prise aux Canaries :On trouve sa toile très particulière sur des végétaux désertiques comme les Yuccas, les Agaves, les Opuntias... mais elle utilise aussi les (...)
  • Cyclosa conica et les épeires coniques - Janvier 2017

    Cyclosa est un genre d’araignée à toile géométrique de la famille des Aranéidés. Il est facile à reconnaitre car la toile est très caractéristique : c’est une petite toile à nombreux rayons, avec une spire très serrée et un stabilimentum vertical garni de déchets (débris végétaux tombés de la végétation ou apportés par le vent ; restes de proies). photo Françoise Drouard – toile de Cyclosa conica – Lurs (04) 1er novembre 2015 Quand on s’approche de la toile, on peut distinguer au niveau du moyeu l’araignée, (...)
  • Araniella cucurbitina et les épeires concombres - Janvier 2017

    Le genre Araniella comprend six espèces très proches désignées en français sous le terme d’épeires concombres ; ce nom est en relation avec leur couleur dominante, le vert (vert-jaune) de leur abdomen ovoïde et le nom latin de l’espèce la plus commune, Araniella cucurbitina. Araniella sp. - aout 2016 - Araches (74) photo Françoise Drouard Ces araignées ont assez souvent une petite tache rouge à l’extrémité de l’abdomen, au-dessus des filières. Dans la moitié antérieure de l’abdomen, on voit deux paires (...)
  • Nuctenea umbratica - Janvier 2017

    L’Épeire des fissures (Nuctenea umbratica) est une araignée facilement reconnaissable mais qu’on voit rarement, car elle ne vient sur sa toile que la nuit. Cette toile géométrique est très grande, généralement excentrée, le moyeu étant rapproché du support où l’araignée est cachée ; elle a souvent un aspect qu’on pourrait qualifier de « négligé » si elle a servi de piège pendant la nuit précédente. Comme support, l’espèce semble apprécier les constructions humaines bien rigides comportant des fissures pouvant (...)
  • Araneus marmoreus - Mai 2016

    Araneus marmoreus , l’Épeire marbrée (Araneidae), construit une grande toile à environ 50-70 cm du sol dans des zones ombragées et humides. L’araignée est dans une cachette en soie au-dessus de la toile. Comme chez l’Épeire a quatre points, l’abdomen plutôt globuleux est de couleur variable et les pattes annelées ont des épines noires. Une forme bien identifiable et assez fréquente a fait l’objet autrefois d’une variété (pyramidatus) qui n’est plus admise aujourd’hui : le folium denté à l’arrière délimite (...)
  • Araneus grossus - Mai 2016

    Araneus grossus (Araneidae), la Grande Épeire, fait partie des épeires à bosses avec A. circe et A. angulatus. Ce sont des araignées à toile géométrique, de couleur brune, assez grandes (14 à 20 mm), remarquables par leurs deux tubercules huméraux pointés vers le haut. Cette espèce est très facilement reconnaissable par le dessin blanc en forme de 8 situé sur la pente antérieure de l’abdomen. photo Françoise Drouard L’araignée est aussi densément velue, couverte de poils blancs assez courts. On la (...)
  • Araneus angulatus - Mai 2016

    Araneus angulatus (Araneidae), l’Épeire angulaire, fait partie des épeires à bosses avec A. circe et A. grossus. Ce sont des araignées à toile géométrique, de couleur brune, assez grandes (14 à 20 mm), remarquables par leurs deux tubercules huméraux pointés vers le haut. Il existe d’autres épeires à bosses qui appartiennent au genre Gibbaranea, en particulier Gibbaranea bituberculata, avec lesquelles il ne faut pas les confondre La toile est grande, avec relativement peu de rayons, installée dans les (...)
  • Araneus alsine - Mai 2016

    Araneus alsine (Araneidae) a un nom anglais très imagé « strawberry spider » qui évoque la couleur de l’abdomen, du rouge orangé clair au rouge brique foncé ; le nom français, l’Épeire alsine, n’est pas aussi évocateur. Son abdomen globuleux est, de plus, parsemé de points blancs, sans dessin net, sauf parfois un folium denté vers l’arrière (on peut voir nettement les quatre sigilles dans des fossettes blanches, comme chez Araneus quadratus mais le mouchetis est unique). On pourrait penser qu’avec cet (...)
  • Mangora acalypha - Mai 2016

    Mangora acalypha (Araneidae) est une petite araignée (5 mm) à toile gémétrique. Elle est immédiatement reconnaissable par le dessin particulier sur le dessus de l’abdomen qui lui donne son nom français de Mangore petite bouteille : sur un fond blanc, un trait épais médian (noir ou brun) figure le goulot, et le ventre est formé par trois traits parallèles foncés (souvent les deux latéraux sont noirs), du milieu au bout de l’abdomen. Les flancs sont zébrés de jaune et de noir. Les pattes sont fines, (...)
  • ULOBORIDAE - Mars 2016

    Famille des Uloboridés (Uloboridae) araignées qui font une toile de chasse de forme régulière (ou géométrique) située dans un plan (deux dimensions) pour info : araignées sans venin (c’est exceptionnel) emmaillotant leurs proies dans une épaisse couche de soie avant de les manger abdomen grossièrement ovale, plat dessous et très renflé dessus araignée fabriquant une soie cribellée qui parait à l’œil plus épaisse que celle des autres araignées à toiles géométriques (en lien avec cette soie, existence (...)
  • TETRAGNATHIDAE - Mars 2016

    Famille des Tétragnathidés (Tetragnathidae) Ces araignées font une toile de chasse de forme régulière (ou géométrique) située dans un plan (deux dimensions) avec un moyeu proprement évidé. La toile est rarement verticale, souvent inclinée ; elle est située souvent en milieu humide ou sombre. Aucune confusion possible quand on voit la toile Attention, le genre Pachygnatha ne fait pas de toile une fois adulte ! L’araignée est au centre de sa toile ou sur le support, mais sans cachette de soie. (...)
  • l’Epeire diadème et l’Epeire pâle - Araneus diadematus et Araneus pallidus - Octobre 2015

    L’Épeire diadème (Araneus diadematus) est une araignée très commune, souvent choisie comme stéréotype des araignées à toile de chasse géométrique orbiculaire (ce groupe d’araignées est désigné par le terme d’Orbitèles). Elle fait partie du genre-type de la famille des Aranéidés (Araneidae). -photo de Françoise Drouard prise à Mallefougasse (04) le 18-09-2012- La femelle adulte se reconnait facilement aux caractères suivants (voir fiche 005) : souvent au centre de la toile, la tête en bas, les pattes écartées (...)
  • l’Argiope frelon (Argiope bruennichi) - les Argiopes en France - Octobre 2015

    (photo Françoise Drouard, 27-08-2008, St-Laurent-sous-Coiron-07) L’Argiope frelon, Argiope bruennichi (Scopoli, 1772)- parfois appelée Épeire frelon ou Épeire fasciée -, est une araignée (Araneidae) à toile de chasse régulière et orbiculaire (araignées orbitèles). La femelle adulte ne peut pas être confondue avec une autre espèce car elle est de grande taille (jusqu’à 15 mm) et elle a un abdomen décoré de bandes transversales noires, jaunes et blanc argenté. Par contre, les mâles gardent la forme des (...)
  • Aculepeira ceropegia, l’épeire feuille-de-chêne et les autres Aculepeira - Août 2014

    Les araignées appartenant au genre Aculepeira sont, en France, des araignées de taille moyenne à toile de chasse géométrique orbiculaire (famille des Araneidae). De par le monde, le genre Aculepeira est représenté en Europe, sur le continent américain et en Asie. L’espèce la plus répandue, et commune en particulier dans les prairies de montagne, sèches ou humides, est Aculepeira ceropegia (Walckenaer, 1802). C’est une araignée qu’on nomme l’épeire feuille-de-chêne, eu égard au folium en forme de (...)
  • Agalenatea redii, l’Epeire de velours - Août 2014

    L’Épeire de velours, Agalenatea redii (Scopoli, 1763), est une petite araignée à toile de chasse régulière orbiculaire (famille des Araneidae) qu’on trouve surtout au printemps, et en été, dans la végétation basse, au soleil. Bien que présente dans toute la France (et dans toute la zone paléarctique au niveau mondial), elle est surtout très commune dans le Sud. Cependant, on ne la voit pas si facilement, pour plusieurs raisons : D’abord, sa toile est dans la végétation basse, en général à moins d’1 m (...)
  • Pisaura mirabilis - Juillet 2014

    La Pisaure admirable, Pisaura mirabilis (Clerck, 1758), est une grande araignée sans toile de chasse qu’on voit facilement au printemps dans les prairies. Pisaura viendrait de Pesaro (ville d’Ombrie en Italie) et mirabilis signifie en latin admirable, extraordinaire. En France, c’est une des trois espèces de la famille des Pisauridae. On la rencontre dans une grande partie de l’Europe ; en France, elle semble plus abondante dans le Sud et dans l’Est. Cette araignée se reconnait facilement (...)