Vous êtes ici : Accueil > les papillons > détermination des espèces > fiches de détermination des papillons de nuit (Hétérocères)

Les papillons de nuit ou Hétérocères se distinguent des papillons de jour ou Rhopalocères par leurs antennes jamais franchement en massue mais plutôt filiformes ou plumeuses. Les Zygènes ont parfois des antennes bien épaissies au bout, sans être franchement en massue ; rangés dans les papillons de nuit, ils sont strictement diurnes et on les retrouve parfois dans les guides de détermination des papillons de jour.
La distinction entre Rhopalocères (antennes en massues) et Hétérocères (antennes diverses) n’est plus utilisée dans les classifications phylogénétiques actuelles mais elle est encore pratique pour diviser ce grand groupe des Lépidoptères (ailes écailleuses).

Vous trouverez des synthèses relatives à différents taxons dans la sous-rubrique "Les papillons du sud-est de la France" et dans la sous-rubrique "Les groupes de papillons en France".

Vous trouverez ici les fiches de détermination de certaines espèces très communes d’hétérocères du sud-est de la France. Les fiches sont rangées par ordre alphabétique de leur nom français (références : Leraut et, pour les Zygènes, référentiel 2013 du Muséum d’Histoire Naturelle).

  • Petit paon de nuit (Saturnia pavonia) fiche H0004
  • Zygène de la Badasse (Zygaena lavandulae) fiche H0002
  • Zygène de la Dorycnie (Zygaena rhadamanthus) fiche H0001
  • Zygène des prés (Zygaena trifolii) fiche H0003

Articles

  • le Petit paon de nuit - Mars 2014

    Le Petit paon de nuit (Saturnia pavonia) fait partie de ce qu’on appelait autre fois les papillons de nuit ou Hétérocères, en référence à leurs antennes : en effet, la femelle a des antennes filiformes et le mâle des antennes pectinées. Mais le mâle est actif de jour, la femelle étant nocturne. Mâles et femlles ne vivent que peu de temps, uniquement pour se reproduire. C’est un magnifique papillon, de grande taille (la femelle peut atteindre 8 cm d’envergure), avec des ocelles impressionnants : (...)
  • la Zygène des prés - Mars 2014

    La Zygène des prés (Zygaena trifolii), nommée autrefois Zygène du trèfle, a les ailes antérieures noires à reflet métallique avec cinq taches rouges (à comparer avec la Zygène des bois, Zygaena lonicerae et certaines formes à cinq taches de la Zygène de la filipendule, Zygaena filipendulae, du même groupe 4). On rencontre ce papillon dans toute la France et assez rarement dans le sud-est de la France. On le trouve dès fin mai jusqu’en septembre, surtout dans des prairies maigres humides. Les chenilles (...)
  • la Zygène de la Dorycnie - Mars 2014

    La Zygène de la Dorycnie (Zygaena rhadamanthus) a les ailes antérieures noires avec six taches rouges dont certaines bordées de noir (à comparer avec la Zygène de la Badasse Zygaena lavandulae rangée aussi dans le groupe 6 des Zygènes). On ne rencontre cette assez grande zygène (jusqu’à 30 mm d’envergure) que dans le sud de la France (PACA, Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées). Elle est assez commune mais, pour le quart sud-est de la France qui nous intéresse, elle est absente de Rhône-Alpes. . Sa (...)
  • la Zygène de la Badasse - Mars 2014

    La Zygène de la Badasse (Zygaena lavandulae) a les ailes antérieures noires avec cinq taches rouges bordées de noir (à comparer avec la Zygène de la Dorycnie, Zygaena rhadamanthus, du même groupe 6 des Zygènes au sens large). On ne rencontre cette assez grande zygène (jusqu’à 35 mm d’envergure) que dans le sud de la France (PACA, Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées en partie) ; dans le quart sud-est qui nous intéresse, elle est absente de Rhône-Alpes. Sa période d’émergence varie en fonction de (...)