Vous êtes ici : Accueil > les papillons > détermination des espèces

Cette rubrique s’adresse aux débutants qui voudraient déterminer les espèces de papillons qu’ils croisent dans la nature.

Elle comprend les sous-rubriques suivantes :

  • fiches de détermination des papillons de jour
  • fiches de détermination des papillons de nuit

Sous-rubriques

  • premiers pas dans la détemination des papillons

    à lire avant de commencer
  • fiches de détermination des papillons de jour (Rhopalocères)

    Vous trouverez ici la liste des espèces qui ont une fiche de détermination, dans l’ordre alphabétique des noms français utilisés dans le livre “Papillons d’Europe” de Tristan Lafranchis (2ème édition) ; la mise à jour des noms en fonction du référentiel de septembre 2013 du Muséum national d’Histoire naturelle n’a pas encore été faite. Cliquez sur la fiche pour la faire apparaitre. Agreste Hipparchia semele fiche 011 Alexanor Papilio alexanor fiche 039 Amaryllis Pyronia tithonus fiche 006 Argus de l’orobe Meleageria daphnis fiche 022 Argus frêle Cupido minimus fiche 066 Argus vert Callophrys (...)
  • les trois niveaux dans la détermination des espèces de papillons

  • les chenilles

    Déterminer les chenilles est beaucoup plus difficile que de déterminer les papillons. Cette rubrique propose des remarques générales sur les chenilles ; un essai de classement des chenilles et des liens avec des sites utiles
  • fiches de détermination des papillons de nuit (Hétérocères)

    Les papillons de nuit ou Hétérocères se distinguent des papillons de jour ou Rhopalocères par leurs antennes jamais franchement en massue mais plutôt filiformes ou plumeuses. Les Zygènes ont parfois des antennes bien épaissies au bout, sans être franchement en massue ; rangés dans les papillons de nuit, ils sont strictement diurnes et on les retrouve parfois dans les guides de détermination des papillons de jour. La distinction entre Rhopalocères (antennes en massues) et Hétérocères (antennes diverses) n’est plus utilisée dans les classifications phylogénétiques actuelles mais elle est encore (...)