Publié : 18 août 2011

le Tabac d’Espagne

Le Tabac d’Espagne (Argynnis paphia) est un grand papillon orangé à taches noires qui peut s’observer partout en France, entre mai et septembre, jusqu’à 1700 m.
Au jardin, il fréquente assidument les fleurs en grappe du Buddleia et il se laisse facilement approcher quand il est occupé à butiner. On peut le voir aussi étaler ses ailes pour prendre le soleil ; il est facile alors de distinguer le mâle de la femelle : le mâle se distingue par quatre nervures noires épaissies à l’aile antérieure. Chez les femelles, il y a parfois des individus qui sont de même taille, avec les mêmes taches noires mais qui ont une couleur de fond gris verdâtre au lieu d’être orangée : c’est la forme valesina beaucoup plus rare que la forme normale.

Il fait partie du groupe des Nacrés et les stries blanchâtres sur la face inférieure des ailes postérieures sont susceptibles d’avoir des reflets de nacre spectaculaires. Sous un certain angle, le corps lui-même change de couleur et la couleur rousse des poils, comparable à la couleur des écailles des ailes, s’efface derrière un reflet vert.

Les chenilles se nourrissent de violettes, ce qui suppose un biotope semi-forestier et un peu humide ; mais le Tabac d’Espagne n’est pas un papillon territorial et il peut aller butiner chardons et lavandes à bonne distance de son lieu d’émergence.

Il a un cousin, le Cardinal (Argynnis pandora), beaucoup plus rare et avec lequel on peut le confondre, sauf si on observe attentivement la couleur plus terne et plus verdâtre du dessus des ailes et la tache colorée rose du dessous des ailes antérieures, caractères qui différencient aisément le Cardinal du Tabac d’Espagne. L’arrangement des taches noires sur le dessus des ailes et l’allure caractéristique du dessous des ailes postérieures permettent de distinguer le Tabac d’Espagne des autres Nacrés, même si plusieurs d’entre eux sont parfois aussi grands.

Documents joints