Vous êtes ici : Accueil > les araignées > araignées - les fiches par espèce > Cyrtophora citricola
Publié : 16 janvier 2017

Cyrtophora citricola

Cyrtophora citricola, l’Épeire de l’Opuntia (on devrait plutôt l’appeler l’Épeire du Citronnier), est strictement méditerranéenne. On la trouve couramment en Afrique du Nord, en Turquie, en Grèce, en Sardaigne, en Corse, en Espagne et au Portugal… Elle a atteint récemment les côtes françaises du Var et des Alpes maritimes.
photo Claudie Desjacquot prise aux Canaries : On trouve sa toile très particulière sur des végétaux désertiques comme les Yuccas, les Agaves, les Opuntias... mais elle utilise aussi les habitations ou les bois morts comme support. Il peut y avoir plusieurs toiles proches et même, parfois, plus ou moins enchevêtrées. La toile comprend une grande nappe horizontale à mailles carrées très serrées (1 x 1 mm) ; cette nappe est en fait une toile géométrique à moyeu ouvert avec une spire non collante. Elle est surmontée d’un réseau de fils et la capture des insectes se fait comme chez les Linyphidés : les insectes volants heurtent ces fils et tombent sur la nappe où ils sont capturés. Les fils au-dessus et au-dessous ont aussi la fonction de fixer et tendre la toile, en particulier au niveau du moyeu soulevé, l’araignée femelle étant dessous.
photo Claudie Desjacquot prise aux Canaries :
La femelle adulte est grande (14 mm) ; son abdomen est remarquable avec trois paires de tubercules soulignés de blancs, sur un fond brun foncé à noir. Les quatre paires de pattes sont à peu près égales, fortes et annelées. Le céphalothorax sombre est couvert de poils blancs. Le mâle est petit et sombre, son abdomen est seulement terminé par deux pointes, sans les deux paires antérieures de tubercules. Il ne fait pas de toile : parti de la toile de sa mère, il se poste sur une toile de femelle immature, puis de femelle adulte. Sur la toile d’une femelle, il ne faut pas le confondre avec une petite araignée argentée, cleptoparasite, également présente Argyrodes argyrodes, l’Argyrode voleur, qui chaparde toutes les proies de très petite taille.
Les cocons sont en soie grisâtre, accumulés en ligne verticale au-dessus de la retraite de la femelle.