Publié : 1er mars 2014

la Zygène de la Badasse

La Zygène de la Badasse (Zygaena lavandulae) a les ailes antérieures noires avec cinq taches rouges bordées de noir (à comparer avec la Zygène de la Dorycnie, Zygaena rhadamanthus, du même groupe 6 des Zygènes au sens large).

On ne rencontre cette assez grande zygène (jusqu’à 35 mm d’envergure) que dans le sud de la France (PACA, Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées en partie) ; dans le quart sud-est qui nous intéresse, elle est absente de Rhône-Alpes.

Sa période d’émergence varie en fonction de l’altitude, de mai au bord de la mer à juillet à 1000 m ; elle est moins fréquente que Z. rhadamanthus, elle est aussi moins montagnarde et n’atteint que l’extrême sud des Hautes-Alpes. Les observations antérieures à 1997 montrent que sa présence a régressé surtout dans le Vaucluse, le Var et les Alpes Maritimes.

Nommée parfois Zygène de la Lavande, elle est devenue Zygène de la Badasse dans la nomenclature 2013 du Muséum d’Histoire Naturelle parce que la plante-hôte des chenilles la plus commune (mais non la seule) est Dorycnium pentaphyllum, et non la lavande.

portfolio

Documents joints